Publier en libre accès

 

Le libre accès

Augmenter vos chances d'être lus et cités par d'autres auteurs
Éliminer les barrières d'accès à vos articles dès leur publication permet de rejoindre un bassin beaucoup plus grand de chercheurs aptes à citer vos travaux. Toutes disciplines confondues, un article est davantage cité dans les premières années suivant sa publication. Les coûts exorbitants d'abonnement aux revues des grands éditeurs scientifiques ne sont pas étrangers au fait que les chercheurs affiliés à des établissements aux budgets plus restreints sont davantage enclins à lire et à citer des articles accessibles gratuitement en ligne.  

Démocratiser l'accès à l'information : une condition à l'octroi de financement
Plusieurs organismes subventionnaires encouragent les auteurs à publier les résultats de leur recherche en libre accès. Les IRSC, le CRSNG et le CRSH exigent des chercheurs subventionnés qu'ils rendent disponibles gratuitement et en ligne leurs articles scientifiques, articles pour lesquels il y a eu une révision par un comité de lecture, dans les 12 mois suivant leur publication.    


Voie dorée
Gratuit pour les lecteurs, généralement payant pour les auteurs, la diffusion d'un article en libre accès est assurée par un éditeur. Initié par les éditeurs à but non lucratif (p. ex. les sociétés savantes, les presses universitaires, l'organisme Public Library of Science - PLoS ),  ce modèle propose à l'auteur de défrayer un certain montant en échange de la publication de son article dans une revue entièrement dévouée au libre accès, et sensée offrir les mêmes garanties de qualité que les revues traditionnelles (comme la révision par un comité de lecture et la présence d'une politique éditoriale claire).  
Rapidement, les grands éditeurs ont su tirer leur épingle du jeu en s'appropriant le concept avec leurs revues hybrides. La formule hybride c'est une même revue, deux tarifs distincts. Ces éditeurs proposent aux auteurs, en échange de frais supplémentaires, de rendre l'article disponible en libre accès dès sa publication. Donc pour un même numéro certains articles sont accessibles à tous alors que d'autres sont offerts sous abonnement.  

Coût de publication
Les frais de publication d'un article dans une revue disponible en libre accès ou hybride varient de 0$ à plusieurs milliers de dollars selon le domaine, la revue ou l'éditeur. Le prestige associé à une revue a une influence sur le montant demandé, mais cela ne suffit pas toujours à expliquer les montants exorbitants parfois sollicités. Une fois de plus, la règle de base s'impose: faites vos recherches avant de signer !  

Fonds d'auteur ÉTS
Vous envisagez de publier dans une revue en libre accès ? Le Service de la bibliothèque et le Décanat de la recherche ont mis sur pied un projet-pilote de fonds d'auteur ÉTS. Pour plus d'information et pour savoir si vous êtes admissible, visitez la page du projet:  https://www.etsmtl.ca/Bibliotheque/Services/Pour-la-recherche/Fonds-d-auteur-ETS . 

Voie verte
Gratuite pour les lecteurs et pour les auteurs, la diffusion d'un article est assurée par l'auteur. Ce dernier peut rendre disponibles ses écrits dans un dépôt institutionnel ou disciplinaire.  On parle alors d'auto-archivage. À l'ÉTS, les auteurs sont invités à déposer leurs contributions à la recherche dans notre dépôt institutionnel, Espace ÉTS. Les documents déposés dans Espace ÉTS sont repérables dans plusieurs grands moteurs de recherche, un avantage pour augmenter la visibilité de vos articles et, possiblement, son taux de citations.    

En empruntant la voie verte, il est possible de continuer à publier dans les revues traditionnelles, qui limitent la diffusion à leurs abonnés, tout en diffusant une version de son article en ligne et gratuitement.   

Quelle version est permise et y a-t-il une période d'embargo à respecter ?  
Comme les conditions varient d'une entente à l'autre, il est important de vérifier vos droits avant d'auto-archiver vos publications. La majorité des éditeurs de revues traditionnelles permettent l'auto-archivage, certaines conditions vous sont généralement imposées.  


Lectures suggérées

Barbosa De Sousa, H., Stewart, M., Langevin-Harnois, F. (2015, 6 mai). L’accès libre : grand allié des chercheurs. Substance ÉTS, [s.p.].  

Gargouri, Y., Hajjem, C., Larivière, V., Gingras, Y., Carr, L., Brody, T., Harnad, S. (2010). Open access, whether self-selected or mandated, increases citations impact, especially for higher quality research. PLoS ONE, 5(10): e13636. doi:10.1371/journal.pone.0013636.  

Evans, J. A., & Reimer, J. (2009). Open access and global participation in science. Science, 323(5917), 1025-1025. doi: 10.1126/science.1154562

Bohannon, J. (2013). Who’s afraid of peer review. Science, 342(6154), 60-65. doi:10.1126/science.342.6154.60

Koler-Povh, T., Južnič, P., & Turk, G. (2014). Impact of open access on citation of scholarly publications in the field of civil engineering. Scientometrics, 98(2), 1033-1045. doi:10.1007/s11192-013-1101-x

Liste d'articles sur le sujet:
The Open Access Citation Advantage - http://sparceurope.org/oaca_table/





La voie dorée - Effet pervers

En proposant aux auteurs de publier en libre accès, les éditeurs offrant cette option n'ont pas avantage à refuser leur manuscrit.   

Selon le degré d'éthique de l'éditeur, le processus de révision pourrait être plus ou moins rigoureux.  

Trouver des revues

Le Directory of Open Access Journals (DOAJ) répertorie un bon nombre de revues offrant le libre accès.

Explorez les différentes catégories. Vous pouvez lancer une recherche par mots-clés pour repérer des revues ou des articles. Cette base de données répertorie plusieurs revues en langues étrangères. Utilisez les filtres de recherche pour limiter vos résultats selon la langue de publication (Full text language).  

Visitez la page de la revue (en cliquant sur le titre), des informations sur ses politiques éditoriales et son processus de révision y sont généralement affichées. 

Trouver des dépots

Le Directory of Open Access Repositories (OpenDOAR) et le Registry of Open Access Repositories  (ROAR) répertorient les dépôts thématiques ou institutionnels.  
Ces outils vous permettent de repérer des dépôts classés par catégories (domaines, pays, type de contenus, etc.) ou encore de fouiller leurs contenus grâce à une recherche personnalisée Google.   

Sous-pages (1) : Vérifier vos droits
Comments